Ben Laden n’a jamais revendiqué les attentats du 11-Septembre et n’a jamais été accusé de les avoir commis, mais Radio-Canada n’est pas au courant

ici-radio-canada-canular

Le premier anniversaire de ma mésaventure radio-canadienne approche à grands pas. Inutile de vous dire que j’ai extrêmement hâte de voir le prochain torchon qui sera excrété de la grosse tour brune en commémoration du 16e anniversaire de l’arnaque du siècle et que je ne me gênerai pas pour me plaindre à nouveau si l’on nous offre l’habituel cocktail d’ignorance crasse et de partialité dégoulinante.

En attendant la réponse du Conseil de presse du Québec, lequel m’a confirmé que l’admissibilité de ma plainte contre notre service public de désinformation serait étudiée début septembre, je vous propose d’examiner divers faits sur le 11-Septembre occultés par la machine médiatique, faits qui démontrent que Radio-Canada publie tout sauf de l’information sur ce sujet tabou.

Commençons d’abord par ceci : Ben Laden n’a jamais revendiqué les attentats du 11-Septembre.

Maintenant résumons très brièvement l’histoire de ce blogue afin de mesurer l’ampleur de la farce radio-canadienne, de prouver le deuxième point amené dans le titre – Ben Laden n’a jamais été accusé – et de démontrer que l’adepte des complots, ce n’est pas moi, mais plutôt Radio-Canada.

Le 10 septembre 2016, Radio-Canada publie un article intitulé « Qui ne croit pas à la version officielle du 11 Septembre? », où je suis la seule personne interviewée ne croyant pas la version officielle. On peut lire en d’autres termes que je crois en « la théorie du complot la plus tenace de notre époque » — ce qui est totalement faux – que les gens qui, comme moi, ne croient pas la version officielle ne savent pas faire des recherches, ne connaissent pas les bonnes sources d’information, nient la science – ha ha, alors là, c’est la meilleure, car, au contraire, c’est la version officielle qui nie les lois de la physique en prétendant que les édifices peuvent s’effondrer en chute libre en raison d’insignifiants feux de bureau – et que remettre en question la version officielle du 11-Septembre nuit à « la conversation démocratique ». WTF??? Ce qui nuit à « la conversation démocratique », c’est ce genre de salissage.

Le lead de l’article se terminant avec cette phrase ultra péjorative « Incursion dans la théorie de complot la plus tenace de notre époque », l’ « article » laisse peu de place au jugement du lecteur. Le journaliste présente d’emblée la version officielle comme sensée, factuelle et admise par des intellectuels comme Normand Baillargeon, et insinue que ceux qui ne la croient pas croient nécessairement LA théorie du complot.

Premièrement, des théories du complot sur le 11-Septembre, il y en a des tonnes. Je ne suis l’adepte d’aucune d’elles. J’ai toujours soutenu que la version officielle est fausse puisque les faits le démontrent. Point à la ligne. Je n’ai jamais accusé personne.

Deuxièmement, de quelle théorie le journaliste parle-t-il? On ne sait pas. Il nous parle d’une théorie sans la nommer. C’est fort. Et les intellos la commentent. C’est encore mieux.

Je vous épargne les 13 chapitres de mon histoire pour en revenir au point central de ce texte : la culpabilité d’Oussama ben Laden, pilier de la version officielle.

Voici deux des points que j’ai présentés au Conseil de presse et qui se trouvent dans le Chapitre 8 de mon histoire, 11-Septembre : Radio-Canada et « la théorie du complot la plus tenace de notre époque ». Je me cite :

  • En 2006, le porte-parole du FBI Rex Tomb a déclaré: « Le 11-Septembre ne figure pas sur la page d’Oussama ben Laden […] parce que le FBI n’a pas de preuves tangibles le liant au 11-Septembre. » Une vidéo d’un réseau de télé local américain corrobore le tout iciLes archives du FBI sur Ben Laden ne comportent à ce jour aucune accusation liée au 11-Septembre.

  • Le vice-président Dick Cheney a admis en 2006 « Nous n’avons jamais démontré ou affirmé que Oussama ben Laden était d’une manière ou d’une autre directement impliqué dans le 11-Septembre. Il n’y a jamais eu de preuve disponible. » (So we’ve never made the case, or argued the case that somehow Osama bin Laden [sic] was directly involved in 9/11. That evidence has never been forthcoming.) Cette citation est disponible sur le site de la Maison-Blanche.

(Ajout : Dick Cheney a fait un lapsus. Il parlait de Saddam Hussein. Je n’ai pas remarqué puisque j’avais la déclaration du FBI en tête et je croyais que Cheney confirmait. On peut voir là un exemple de lapsus révélateur de vérité. Et une gaffe de ma part, je l’admets.)

En l’absence de preuves et d’accusations formelles contre Oussama ben Laden, la version officielle ne devient qu’une théorie de conspiration, théorie que Radio-Canada continue de propager 15 ans plus tard, comme lors de cette émission en 2016 : Oussama ben Laden, l’homme derrière les attentats du 11 septembre 2001.

Aujourd'hui FAKE NEWS

HA HA HA!!! Farce MO-NU-MEN-TA-LE!!!

Conclusion : Si Oussama ben Laden n’a jamais admis avoir orchestré les attentats du 11-Septembre ni été accusé d’en être l’auteur, et qu’il n’existe de surcroît aucune preuve à cet effet, Radio-Canada propage de fausses nouvelles et croit à LA théorie du complot la plus tenace de notre époque.

Vos taxes à l’œuvre mesdames et messieurs, vos fucking taxes à l’œuvre.

P.S.: Il y a quelques mois je me suis autoproclamée « Reine Plaignante À Vie ». Ce n’était pas une blague. J’ai créé un blogue, le Tribunal de l’infaux, destiné à faire des plaintes aux médias. Premier accusé: François Cardinal.

Bonne lecture!!!

coverfb

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s